Il faut avoir un bon niveau de patinage ?

Cette randonnée se veut facile d’accès. Elle est ouverte à tous les patineurs ayant un minimum de pratique ; il faut tout de même savoir maîtriser sa trajectoire et un minimum de freinage.

Il faut être capable de gérer son stress (patiner au milieu d’une foule peut être délicat au début) et sa fatigue.

Si vous ne vous sentez pas à l’aise pour le freinage en approchant d’une descente, n’hésitez pas à demander l’aide des membres de l’encadrement (« staff », reconnaissables à leurs tee-shirts jaunes). Vous vous placerez derrière le staffeur qui assurera la sécurité de votre descente et vous pourrez en profiter pour vous exercer au freinage en toute sérénité.

Il n’y a pas de honte à s’arrêter avant la fin et à prendre le métro si on se sent un peu dépassé par les événements, on en fera plus long le dimanche suivant. La plupart des chutes et accidents sont dus à un excès de fatigue qui réduit la vigilance, l’équilibre et la capacité à réagir. Le port des protections est vivement recommandé à tous, quelque soit votre niveau.