Rollers & Coquillages, les parcours des randonnées rollers du dimanche à Paris. (www.rollers-coquillages.org)

Avec ou sans location de rollers blade (rollers en ligne, rollerblades) chez Nomades, vous aurez la possibilité de faire du roller en randonnée à Paris en famille, seul ou en club, sur un parcours défini par notre association Rollers et Coquillages. Chaque dimanche, un itinéraire correspondant à un événement roller débute place de la Bastille (magasin Nomades), à Paris (ou en région parisienne selon les événements rollers). Cette randonnée du dimanche, appelée rando-roller est organisée par Roller et Coquillage pour sortir en famille, promouvoir le roller et visiter Paris tout en faisant du sport.

Randonnées rollers du Dimanche : la rando-roller est un événement organisé chaque dimanche pour promouvoir le roller. Chaque randonnée est une force de communication (partenariat et sponsors) ayant souvent pour but d'aider les associations caritatives.

Prochain parcours du Dimanche : carte de la rando roller, dénivelé et parcours par nom de rues.

02/10/2016 - East Rutherford

Départ 14h30, retour 17h-17h30.

Parcours par nom de rues :

Place de la Bastille (Départ)
Boulevard Bourdon
Pont Morland
Quai de la Rapée
Pont d'Austerlitz
Quai Saint Bernard
Pont de Sully
Quai des Celestins
Quai de l'Hotel de Ville
Avenue Victoria
Rue Saint Martin
Pont Notre Dame
Rue de la Cité
Petit Pont
Quai des Grands Augustins
Quai de Conti
Quai Malaquais
Quai Voltaire
Quai Anatole France
Quai d'Orsay
Pont de l'Alma
Avenue de New York
Place de Varsovie (pause)
Avenue de New York
Avenue du President Kennedy
Avenue de Versailles
Boulevard Exelmans
Pont Garigliano
Quai André Citroen
Quai de Grenelle
Quai d'Orsay
Boulevard Saint Germain
Pont de Sully
Boulevard Henri IV
Place de la Bastille (arrivée)
Distance: 21.7 km. Dénivelé: 85 m/-85 m

Vote des parcours du Dimanche : votez la prochaine rando-roller à Paris. Deux parcours vous sont proposés afin de choisir par quel itinéraire faire du roller à paris.

Vote du 13/5/2012

Yoron-jima

20.5km, +/-99m, pause: Place Raoul Dautry
Place de la Bastille
Boulevard Bourdon
Pont Morland
Place Mazas
Pont d'Austerlitz
Place Valhubert
Quai d'Austerlitz
Avenue Pierre Mendes France
Boulevard Vincent Auriol
Rue Jeanne d'Arc
Rue de Patay
Rue de Tolbiac
Rue de la Glacière
Boulevard de Port-Royal
Rue du Fbg St-Jacques
Boulevard Arago
Place Denfert-Rochereau
Rue Froidevaux
Avenue du Maine
Place Raoul Dautry (PAUSE)
Avenue du Maine
Rue du Cdt R Mouchotte
Place de la Catalogne
Rue Alain
Rue Vercingétorix
Rue de Vouillé
Rue de la Convention
Rue de Vaugirard
Boulevard Pasteur
Avenue de Breteuil
Place de Breteuil
Avenue de Breteuil
Place du Pdt Mithouard
Boulevard des Invalides
Rue de Vaugirard
Rue de Rennes
Boulevard Raspail
Boulevard St- Germain
Pont de Sully
Boulevard Henri IV
Place de la Bastille

Savaii

22.8km, +/-140m, pause: Place de la Nation
Place de la Bastille
Boulevard Bourdon
Pont Morland
Place Mazas
Pont d'Austerlitz
Place Valhubert
Boulevard de l'hôpital
Boulevard st Marcel
Boulevard Arago
Place Denfert
Rue Froidevaux
Avenue du Maine
Rue du depart
Place du 18 juin 44
Boulevard du Montparnasse
Boulevard du Port Royal
Avenue des Gobelins
Place d Italie
Avenue d Italie
Rue de Tolbiac
Pont de Tolbiac
Rue J Kessel
Rue de Dijon
Place Larchambaudie
Rue Prudhon
Rue Taine
Place Felix Eboué
Avenue Daumesnil
Porte Dorée
Boulevard Soult
Porte de Vincennes
Cours de Vincennes
Avenue du Trône
Place de la Nation (PAUSE)
Avenue Philippe Auguste
Boulevard de Ménilmontant
Place Auguste Métivier
Avenue de la République
Place de la République
Rue du Temple
Rue de Turbigo
Rue Beaubourg
Rue du Renard
Rue de la Coutellerie
Avenue Victoria
Rue Saint Martin
Quai de Gesvres
Quai de l'hôtel de Ville
Quai des Celestins
Boulevard Henri IV
Place de la Bastille
Revenir au parcours de la randonnée du dimanche
Afficher le bloc pour lire les informations
Masquer le bloc pour voir la carte
Accueil > Partenaires > La préfecture de Police de Paris

La préfecture de Police de Paris

La Préfecture de Police de Paris assure le soutien logistique des randonnées en Rollers et autorise toutes les semaines le parcours choisi. La Brigade de Policiers en Rollers assure un encadrement de sécurité lors des randonn&eacutees sillonnant la Capitale. Afin de permettre le meilleur déroulement de celles-ci, une collaboration étroite et un dialogue permanent ont étés instaurés entre les organisateurs et la Préfecture de Police.

Historique

Si la création de la Préfecture de Police résulte de la loi du 28 Pluviôse an VIII (17 février 1800), elle plonge ses racines dans des structures d’Ancien Régime. En effet, la Prévôté de Paris et la Lieutenance Générale de Police ont créé une institution policière qui a su s’adapter aux mutations de la Capitale.

Les prémices féodales : du Vicomte de Paris au Prévôt de Paris

Henri ler fonde la police parisienne, dont l’histoire suit largement celle de la Nation et dont l’organisation a servi de modèle aux autres cités. Auparavant, l’administration générale et la police étaient déléguées, conformément aux coutumes féodales, à un haut personnage : le Vicomte de Paris. Le Roi abolit cette charge en 1032 pour lui substituer une magistrature nouvelle : la Prévôté de Paris.

A la fois gouverneur politique de Paris, commandant militaire, administrateur et chef de la police, le Prévôt s’appuie sur une troupe de 12 Sergents à cheval et 20 à pied rapidement renforcée par un « Guet Bourgeois ». Toutefois Paris, résidence royale, siège de l’administration et place commerciale, méritait une sécurité particulière.

En 1321, le système devient plus complexe : on adjoint au Prévôt du Roi un Lieutenant Civil, juge doté de certains pouvoirs de police administrative, et un Lieutenant Criminel ordinaire, aux fonctions strictement judiciaires.

A partir du XIVème siècle, de nouvelles formes sont mises en place sous l’autorité du Prévôt, augurant déjà l’émergence d’une police moderne. Des « Commissaires-enquêteurs » sont établis pour décharger les magistrats de certaines instructions avec pour missions de « tenir la ville et les citoyens en paix, en union et sûreté ». Cependant, malgré tous les efforts de la royauté, le XVlème siècle est le théâtre d’un lent déclin de la fonction policière qui aboutira en 1610 à l’assassinat d’Henri IV par Ravaillac, et à l’insécurité de la première moitié du XVIIème siècle. A partir du XVème siècle, le maintien de l’ordre en cas de troubles était assuré par des unités spéciales composées d’archers.

Les fondements monarchiques : de la Lieutenance de Police à la Lieutenance Générale

Louis XIV, décidé à agir énergiquement pour rétablir « le bon ordre et la discipline publique » réunit un comité de 15 sages. En 1667, est alors créée la Lieutenance de Police.

Cette nouvelle charge marque la véritable naissance de l’institution policière à Paris.

Gabriel Nicolas, Seigneur de La Reynie, est nommé premier Lieutenant de Police. Ses compétences deviennent très étendues : sécurité des rues, police criminelle, hygiène et propreté publiques, lutte contre les incendies...

L’organisation se structure en bureaux spécialisés (Cabinet et administration centrale) et en bureaux centraux (une centaine d’employés), et l’institution prend son essor au XVIIIème siècle.

Le premier Préfet de Police : Louis-Nicolas Dubois

La création de la Préfecture de Police

Bonaparte prend le parti de donner une cohésion à la police parisienne et calque les compétences de la Préfecture de Police sur celles de la Lieutenance. Aussi la loi du 28 Pluviôse an VIII sur l’administration locale française crée-t-elle la Préfecture de Police.

A sa tête, Bonaparte place un homme de confiance : Louis-Nicolas Dubois. L’arrêté du 12 Messidor an VIII (1 er juillet 1800) précise, tous les domaines de compétences du Préfet de Police, que nous retrouvons aujourd’hui : large attributions de police municipale (voirie, liberté et sûreté de la voiè publique, salubrité, secours aux noyés, protection des monuments publics ...), compétences en matière de police judiciaire.

Le prefet actuel est Pierre MUTZ.