Rollers & Coquillages, les parcours des randonnées rollers du dimanche à Paris. (www.rollers-coquillages.org)

Avec ou sans location de rollers blade (rollers en ligne, rollerblades) chez Nomades, vous aurez la possibilité de faire du roller en randonnée à Paris en famille, seul ou en club, sur un parcours défini par notre association Rollers et Coquillages. Chaque dimanche, un itinéraire correspondant à un événement roller débute place de la Bastille (magasin Nomades), à Paris (ou en région parisienne selon les événements rollers). Cette randonnée du dimanche, appelée rando-roller est organisée par Roller et Coquillage pour sortir en famille, promouvoir le roller et visiter Paris tout en faisant du sport.

Randonnées rollers du Dimanche : la rando-roller est un événement organisé chaque dimanche pour promouvoir le roller. Chaque randonnée est une force de communication (partenariat et sponsors) ayant souvent pour but d'aider les associations caritatives.

Prochain parcours du Dimanche : carte de la rando roller, dénivelé et parcours par nom de rues.

28/05/2017 -

Randonnée confirmée.
Le parcours détaillé ne sera pas publié à l'avance.

Vote des parcours du Dimanche : votez la prochaine rando-roller à Paris. Deux parcours vous sont proposés afin de choisir par quel itinéraire faire du roller à paris.

Vote du 13/5/2012

Yoron-jima

20.5km, +/-99m, pause: Place Raoul Dautry
Place de la Bastille
Boulevard Bourdon
Pont Morland
Place Mazas
Pont d'Austerlitz
Place Valhubert
Quai d'Austerlitz
Avenue Pierre Mendes France
Boulevard Vincent Auriol
Rue Jeanne d'Arc
Rue de Patay
Rue de Tolbiac
Rue de la Glacière
Boulevard de Port-Royal
Rue du Fbg St-Jacques
Boulevard Arago
Place Denfert-Rochereau
Rue Froidevaux
Avenue du Maine
Place Raoul Dautry (PAUSE)
Avenue du Maine
Rue du Cdt R Mouchotte
Place de la Catalogne
Rue Alain
Rue Vercingétorix
Rue de Vouillé
Rue de la Convention
Rue de Vaugirard
Boulevard Pasteur
Avenue de Breteuil
Place de Breteuil
Avenue de Breteuil
Place du Pdt Mithouard
Boulevard des Invalides
Rue de Vaugirard
Rue de Rennes
Boulevard Raspail
Boulevard St- Germain
Pont de Sully
Boulevard Henri IV
Place de la Bastille

Savaii

22.8km, +/-140m, pause: Place de la Nation
Place de la Bastille
Boulevard Bourdon
Pont Morland
Place Mazas
Pont d'Austerlitz
Place Valhubert
Boulevard de l'hôpital
Boulevard st Marcel
Boulevard Arago
Place Denfert
Rue Froidevaux
Avenue du Maine
Rue du depart
Place du 18 juin 44
Boulevard du Montparnasse
Boulevard du Port Royal
Avenue des Gobelins
Place d Italie
Avenue d Italie
Rue de Tolbiac
Pont de Tolbiac
Rue J Kessel
Rue de Dijon
Place Larchambaudie
Rue Prudhon
Rue Taine
Place Felix Eboué
Avenue Daumesnil
Porte Dorée
Boulevard Soult
Porte de Vincennes
Cours de Vincennes
Avenue du Trône
Place de la Nation (PAUSE)
Avenue Philippe Auguste
Boulevard de Ménilmontant
Place Auguste Métivier
Avenue de la République
Place de la République
Rue du Temple
Rue de Turbigo
Rue Beaubourg
Rue du Renard
Rue de la Coutellerie
Avenue Victoria
Rue Saint Martin
Quai de Gesvres
Quai de l'hôtel de Ville
Quai des Celestins
Boulevard Henri IV
Place de la Bastille
Revenir au parcours de la randonnée du dimanche
Afficher le bloc pour lire les informations
Masquer le bloc pour voir la carte
Accueil > Accueil Evénements à venir > DECLARATION DES ASSOCIATIONS

DECLARATION DES ASSOCIATIONS

au sujet de l’avenir des randonnées parisiennes

Chers patineurs,

Cette déclaration est cosignée par les associations Pari Roller et Rollers & Coquillages.

Comme vous le savez, voilà maintenant 3 semaines que la Préfecture de Police de Paris ne nous donne plus l’autorisation d’organiser nos randonnées roller, le vendredi comme le dimanche. La raison principalement invoquée est le manque d’effectifs disponibles pour assurer notre sécurité lors de notre progression dans la ville.

Après nous être adaptés à la suppression de la brigade de policiers en rollers (25 fonctionnaires), puis à la réduction progressive des effectifs de police, nous sommes aujourd’hui dans une impasse puisque la Préfecture de Police déclare ne plus être mesure de nous affecter le minimum vital à savoir… 4 fonctionnaires !

Outre l’étonnement, voire l’inquiétude, que suscite un tel manque d’effectifs dans les rangs des forces de l’ordre, il est donc question de la survie des randonnées roller parisiennes.

Nous avons bien entendu tenté de trouver des solutions avec la Préfecture : sachant qu’il est possible de payer pour la mise à disposition de forces de l’ordre, nous leur avons donc demandé si la solution pouvait consister en un financement de la présence hebdomadaire de ces 4 policiers…

La Préfecture a alors avancé qu’en plus de ne pouvoir nous fournir les effectifs nécessaires (même financés et même si nous passions à une seule randonnée par mois), nous devrions dorénavant respecter les conditions d’organisation des événements sportifs classiques à savoir :
- Un respect total du Code de la Route (sans bloquer le trafic général, en respectant les feux tricolores)
- Dans des zones peu circulantes (de préférence, les zones piétonnières – rares / ou les quais – impraticables / ou les bois de Boulogne et Vincennes – sans éclairages et avec la faune qu’ils abritent)
- Dans la tous les cas, en dehors du centre de Paris, voire de Paris intra-muros.

Nous avons rappelé qu’il y a 17 ans, la Préfecture avait pourtant parfaitement compris que nos randonnées ne pouvaient pas entrer dans le cadre de manifestations sportives classiques, puisqu’elle avait elle-même pris l’initiative d’un Arrêté Préfectoral spécifique aux randonnées rollers, nous permettant ainsi de les organiser facilement… Nous apprenons alors qu’il est en fait prévu d’abroger cet arrêté !

Entre le manque d’effectifs, la suppression de notre cadre légal, et l’imposition de conditions d’organisation impossibles à tenir, et qui conduisent obligatoirement à dénaturer nos randonnées, il devient difficile d’arriver à une autre conclusion que celle-ci : sans nous le déclarer clairement, le plan visant à mettre à mort les randonnées roller parisiennes est en marche !

Ou en sommes-nous aujourd’hui ?

Côté Préfecture de Police, nos seuls interlocuteurs depuis toujours, la situation est figée. La Préfecture attend nos propositions pour une nouvelle organisation, dans le cadre qu’elle a défini.

Côté Associations, même si nous tentons d’imaginer des solutions, à ce jour nous considérons les demandes de la Préfecture comme globalement inapplicables, et donc inacceptables. Notre but reste de maintenir l’organisation actuelle, quitte à réduire la fréquence de nos randonnées, ou à ne rouler que pendant certaines périodes de l’année.

Nous tentons bien sûr d’approcher la Mairie de Paris, voire certains Ministères, afin d’obtenir leur soutien, mais rencontrer les bons interlocuteurs prend du temps et nous n’avons bien sûr aucune garantie qu’ils voudront ou pourront nous aider.

Au-delà de ces recherches de solutions, il est vital que vous soyez conscients que le dernier rempart, le plus important, c’est vous, les patineurs. Les associations, les randonnées, n’existent que pour répondre à votre envie de faire du roller, de partager un moment ensemble, un moment accessible à tous sans aucune distinction, gratuitement.

Or, vous l’aurez compris, il est très possible que les négociations en cours n’aboutissent pas. Nous devons alors envisager qu’entamer un bras de fer avec nos institutions soit la seule issue.

Si lorsque cela sera nécessaire, votre mobilisation pour que les randonnées continuent n’est pas suffisante pour opposer la force nécessaire, il est certain que nos Associations ne pourront rien faire de plus et que la page de ces 20 ans de randonnées roller parisiennes sera sans doute définitivement tournée.

Nous vous invitons à nous rejoindre sur les sites web et pages Facebook de nos associations, afin de vous tenir informés de l’évolution de la situation et de vous mobiliser si nécessaire.

Merci pour votre présence et votre attention – gardez le contact !

Nous vous rappelons que nous n’avons toujours pas d’autorisation de rouler en randonnée organisée, nous vous invitons donc à vous disperser dans le calme et, conformément à la loi, à rentrer chez vous… en utilisant les trottoirs bien sûr.

Bon retour et à bientôt !